Compte-rendu de l'Assemblée générale du 13 juin 2017  

Conformément à la convocation adressée à tous les adhérents, l‘assemblée générale de l’AFITL s’est réunie à Paris le 13 juin 2017 à 10h.

 

Etaient présents : Antoine FREMONT (Président), Maurice BERNADET (secrétaire général trésorier), Jean DAMIENS (EOS), Corinne JAFFEUX (AFT), Claude SAMSON, Eymeric LENGEL (Université Paris I) et, à titre d’observateur, Pierre-Yves PEGUY.

 

Etaient représentés : Sophie MASSON (pouvoir donné à Antoine FREMONT), Pierre ZEMBRI (pouvoir donné à Antoine FREMONT), D. ESTAMPES (pouvoir donné à Maurice BERNADET), R WOESSNER (pouvoir donné à Maurice BERNADET), Sabrina HAMMICHE (pouvoir donné à Maurice BERNADET), M. CASSALEDA (pouvoir donné à Maurice BERNADET).

 

 

1. Rapport d'activité

 

Les membres

 

Le nombre d'adhérents, à jour de leur cotisation est de 45, chiffre à peu près identique à celui de l’année 2015 (44 : 43 dans le rapport d’activité 2015 + 1 adhésion en retard payée début 2016).

 

Le site Internet

 

La fréquentation du site internet est sensiblement plus faible en 2016 qu’en 2015. La moyenne mensuelle de fréquentation est de 436 sessions (692 en 2015), 337 visiteurs (604 en 2015) et 1252 pages (1648 en 2015). Il est très vraisemblable que cette baisse est liée à la non-parution des Cahiers Scientifiques du Transport fin juin, la fréquentation des pages consacrées aux Cahiers venant au premier rang (cf. ci-dessous). En 2015, on avait observé une forte remontée de la fréquentation en juillet ; ce n’est pas le cas en 2016 où le mois de juillet enregistre au contraire la fréquentation la plus faible.

 

 

Comme en 2015, pour analyser la répartition par thème des pages visitées nous avons  regroupé sous la mention AFITL toutes les pages relevant des onglets Accueil, AFITL (présentation de l’association, statuts, adhérents…) et Vie de l'association à l'exception, sous ce dernier onglet, des pages relevant des rubriques Journées doctorales Eric Tabourin et Prix AFITL.

 

 

Cette répartition est sensiblement différente de celle de 2015 comme le montre le tableau suivant :

 

 

2016

2015

CST

35,4

37,9

Prix

19,6

15,2

AFITL

14,9

26,9

Thèses

11,0

6,4

Formations

9,6

6,1

Journée doctorale

1,6

3,2

IUT

1,4

1,4

NSP

6,4

2,9

 

Les pages relatives aux Cahiers Scientifiques du Transport conservent la première place, mais sont relativement en baisse, ainsi que les pages relatives à l’AFITL  et aux Journées doctorales. On note en revanche une augmentation des pages consacrées aux Prix de l’AFITL, au recensement des thèses et à celui des formations.

Ces changements peuvent être rapprochés des événements de l’année 2016 : un seul numéro des CST a été publié, en fin d’année ; la journée doctorale prévue en septembre n’a pu avoir lieu ; une actualisation des recensements des formations et des thèses a été faite…

 

S’agissant de la répartition des sessions par pays des visiteurs on obtient :

 

 

Ce graphique, représentant les parts des dix principaux pays, est sensiblement différent de celui de 2015. La part de la France est nettement supérieure à celle constatée en 2015 (64 % au lieu de 46 %) ; en conséquence les autres pays voient leur pourcentage diminuer, en particulier les Etats-Unis (3,8 % au lieu de 15 %). La liste de ces autres pays est d’ailleurs un  peu différente : la Chine a disparu, ainsi que le Japon, mais le Royaume-Uni et l’Algérie, qui n’étaient pas présents dans cette liste en 2015, sont respectivement 2e et 6e en 2016. Le nombre de pays dont sont issus les visiteurs est lui même en baisse : 88 au lieu de 111.

 

Le CSTL

 

La collaboration avec l'AFT pour ce cycle de formation à destination des enseignants des IUT GLT et des BTS Transport s'est normalement poursuivie. Chaque cycle correspond à une année universitaire et donc l’activité de l’AFITL en 2016 se rattache à deux cycles, et pour l’essentiel au cycle 2015-2016 qui comprenait les séminaires :

-  en décembre 215 : Quelle pertinence du système ferroviaire ?

- en janvier 2016 : Transport international : fraude, sûreté, sécurité

- en février : A la recherche de la performance logistique

- en mars : NTIC : organisation et stratégie logistique

- en avril : L’action publique et la logistique

- en décembre : L’immobilier logistique, levier de compétitivité

Le programme pour l'année universitaire 2016-2017 peut être consulté sur le site internet de l’AFITL.

 

La journée doctorale

 

La journée doctorale devait avoir lieu en septembre 2016, à Dijon. La responsabilité de son organisation avait été confiée à l'équipe "Ville, Mobilité, Transport" du laboratoire ThéMA. Malheureusement le nombre des inscrits début septembre était très faible, et la décision a été prise d’annuler cette manifestation.

 

Les Cahiers Scientifiques

 

Ainsi qu’il a été indiqué précédemment, la publication du numéro 69 prévue pour la fin juin a dû être dans un premier temps reportée à septembre, et dans un second temps annulée, le nombre des articles acceptés étant insuffisant pour justifier cette publication. Il a donc été décidé de ne publier qu’un seul numéro, double, en décembre 2016.

Ce numéro 69-70 comprenait 5 articles :

-          Christophe BECKERICH, Sylvie BENOIT-BAZIN, Marie DELAPLACE : Dessertes TGV et localisation des entreprises dans les quartiers de gare : une activation du potentiel de proximité avec Paris ? Le cas du quartier Clairmarais à Reims

-          Isabelle BON-GARCIN : Le cabotage dans le transport routier de marchandises : un sujet polémique

-          Claude ABRAHAM, Alain BONNAFOUS, Jean-Baptiste RAY : Modèles de trafic et évaluation des avantages dans le calcul économique

-           Jacques GUILLAUME : Statistiques et évaluation des ports. A la recherche d'une bonne mesure des activités portuaires dans le monde

-          Maurice BERNADET : Le recensement des thèses en transport et logistique

Les résumés des articles ont été mis sur le site internet dès leur parution, et les textes intégraux un an après la parution du numéro.

Le nombre des ventes est en baisse sensible (102). En effet, depuis de nombreuses années la DRI prenait une quinzaine d’abonnements à servir à des enseignants et chercheurs étrangers. Le règlement de la facture (à prix réduit de 20  %) posait depuis plusieurs années problème, car la DRI ne garantissait pas qu’elle pourrait régler la facture. Toutefois, jusqu’en 2015, le règlement est intervenu à la fin de l’année. En 2016, ce n’a pas été le cas. L’AFITL a cependant adressé aux destinataires le numéro 69-70.

 

Les prix de l'AFITL

 

La remise des prix de l’AFITL au titre des mémoires rédigés au titre de l’année universitaire 2014-2015 et donc soutenus en 2015 a été organisée par l’AFT et a eu lieu le 24 mars 2016, avec les résultats suivants :

• Prix « IUT », sponsorisé par la SNCF (présidente du jury : Laurence Ghier, enseignante à l’IUT d’Alençon)

-   Premier prix : Nessim RAHOUI de l’IUT Lumière-Lyon 2 (Bron), pour son mémoire intitulé « Optimisation des performances d'une ligne de bus » réalisé lors d’un stage dans l’entreprise Kéolis Lyon

-   Second prix : Aymerick MOURAND de l’IUT de Bordeaux, pour son mémoire intitulé « Mesure et optimisation d'un quai de déchargement : amélioration de processus » réalisé lors d’un stage dans l’entreprise Ford Aquitaine Industries à Blanquefort

 • Prix Bac + 3, sponsorisé par Norbert d’Entressangle (présidente du jury : Aurelie Mercier, enseignante à l’Université Lumière de Lyon)

-   Premier prix : Stanislas MEIGNEN de la licence professionnelle Gestion des Partenariats Logistiques de l’IUT de Saint-Nazaire, pour son mémoire intitulé « Intégration du Kanban et optimisation du processus d’ordonnancement » réalisé lors d’un stage dans l’entreprise DAHER à Saint-Nazaire

-   Second prix : Tanguy PACAUD de la licence professionnelle Gestion des Réseaux Ferrés de l’Université Lumière-Lyon 2, pour son mémoire intitulé « CFAL : quelles solutions alternatives ? Etude du cas de la ligne Lyon-Ambérieu » réalisé lors d’un stage dans l’entreprise SNCF à Ambérieu-en-Bugey

• Prix Bac + 5 sponsorisé par Transdev (président du jury : Pierre Zembri, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise)

-   Premier prix : Kevin JANIN du Master 2 « Transports, Logistique, Territoire, Environnement » de l’Université Paris 4 – Sorbonne, pour son mémoire intitulé «  TramFret, vecteur d'une logistique durable en Île-de-France ? » réalisé lors d’une mission dans l’entreprise Efficacity à Champs-sur-Marne

-   Second prix : Jérémie JUILLARD du Master 2 « Transports Urbains et  Régionaux de Personnes » de l’Université Lumière Lyon-2 - ENTPE, pour son mémoire intitulé «  Le graphicage multi-lignes à la SEMITAN : quelles opportunités en termes de productivité ? » réalisé lors d’une mission dans l’entreprise SEMITAN à Nantes

  

Ces résultats sont sur le site internet de l’AFITL, avec des photos de la cérémonie de la remise des prix, et le texte du résumé des mémoires des lauréats.

 

Le recensement des formations

 

Le recensement des formations post baccalauréat a été actualisé au dernier trimestre 2016. Il fait apparaître quelques changements non négligeables par rapport à celui qui avait été réalisé en 2014.

 On constate en effet une augmentation sensible (+ 6 % - ce qui en deux ans peut être considéré comme important) du nombre total de formations, concernant tous les niveaux, à l'exception du Bac + 6.

 

  

Recensement de 2016

Recensement de 2014

 Bac + 2

243

236

 Bac + 3

138

125

 Bac + 4

35

19

 Bac + 5

102

105

 Bac + 6

15

18

Total

533

503

 

La principale modification concerne le nombre de formations de niveau bac + 4 qui, avant 2014, avait considérablement diminué du fait de la mise en place du MLD : les formations de niveau 3 avaient vu leur nombre croître fortement et les formations de niveau bac + 4 tendaient à disparaître. Cette tendance semble s’inverser et le nombre de formations retrouve son niveau de 2006 pour deux raisons :

-  la plupart des Master 2 spécialisés en transport ou logistique s’appuient sur des Master 1 plus généralistes que nous ne retenons donc pas dans la liste des formations en transport et logistique de niveau Bac + 4 ; or entre 2014 et 2016, plusieurs Master spécialisés en transport et logistique ont choisi de se développer sur deux années et donc sont apparus des Master 1 en transport et logistique que nous avons retenus dans notre recensement.

-  les formations à bac + 4 conduisant à des diplômes certifiés de niveau 2 ou de niveau 1, organisées par des organismes de formation proche de la profession du transport (essentiellement l’AFTRAL) ont également vu leur nombre augmenter et sont aujourd’hui aussi nombreuses qu’en 2006.

 Un autre changement mérite d'être signalé : si la hiérarchie des régions (anciennes !) n'est pas modifiée, on constate que l'augmentation du nombre des formations s'est produit dans les régions - à l'exception de l'Île-de-France dont le nombre de formations reste inchangé - où il était déjà élevé, et notamment dans les trois régions qui venaient derrière l'Île-de-France : Rhône-Alpes (57 formations au leu de 53), PACA (46 formation au lieu de 41), Nord-Pas-de-Calais (46 au lieu de 38). Ainsi la concentration des formations tend à s'accentuer.

 

Le recensement des thèses

 

Le recensement des thèses a été actualisé au 2e trimestre 2016. Une analyse approfondie a été faite de ses résultats, analyse qui a fait l’objet de l’article publié dans le numéro 69-70 des Cahiers Scientifiques et dont le texte est sur le site internet de l’AFITL à l’adresse : http://afitl.ish-lyon.cnrs.fr/index.php/le-recensement-des-theses.html

 

 

DISCUSSION DU RAPPORT D'ACTIVITE

 

Les Cahiers Scientifiques du Transport

 

La question du devenir des Cahiers Scientifiques du Transport (CST) est abordée. Les membres de l’AG sont informés que Didier PLAT, rédacteur en chef des CST, envisage de prendre sa retraite prochainement. Pour assurer une continuité, Sophie MASSON (Prof à l’Université de Perpignan) est nommée adjointe au rédacteur en chef avec comme perspectives de devenir rédactrice en chef.

Une réunion s’est tenue le 15 mai dernier à Lyon pour envisager également de nouvelles pistes en termes de mode diffusion. Un comité ad hoc est chargé d’envisager l’émergence d’un nouveau modèle économique pour les CST, fondé sur une dématérialisation des CST et la fin d’une diffusion papier, le recours à une plateforme d’édition, à l’exemple de PERSEE ou de CAIRN.

 

La journée doctorale

 

Faute d’un nombre suffisant de participants, la journée doctorale Eric TABOURIN ne s’est pas tenue en 2016 et ne se tiendra pas 2017. En 2018, il est prévu d’insérer cette journée à destination des doctorants au séminaire francophone de socio-économie des transports. Les dates envisagées seraient fin mai 2018 au LAET.

 

Les prix de l'AFITL

 

L’AFITL a organisé le 12 avril 2017 à Paris la remise de prix pour les mémoires et rapports de stage pour les étudiants de Bac + 2, Bac + 3 et Bac + 5. Cette édition de remise des prix a été marquée par la collaboration avec la revue Transport et la revue Infrastructures et Mobilité qui diffuseront des résumés et des articles des lauréats.

L’organisation des jurys pour ces différents prix a posé la question des critères retenus pour l’évaluation et celle de la diffusion des résultats des jurys. Concernant le premier point, il a été rappelé que ces critères sont présents sur le site web de l’AFITL. Pour le second aspect, les résultats des jurys collectés par le président de chacun d’entre eux seront diffusés aux membres.

 

Le recensement des formations

 

L’AFITL réalise régulièrement un recensement des formations dans le domaine des transports et de la logistique. Ces résultats sont diffusés sur le site de l’AFITL. L’AFT mène également un recensement de ce type mais avec une méthodologie différente notamment sur la base du critère présidant au périmètre des formations transport et logistique. Des efforts seront entrepris pour une plus grande convergence d’approche.

En complément de ce recensement réalisé en France, l’AFITL a reçu, suite à sa demande des informations sur quelques formations dans le domaine réalisées en Suisse et en Belgique. Cette démarche d’élargissement du recensement s’inscrit dans le souhait de l’AFITL de s’ouvrir à l’espace francophone.

 

Le recensement des thèses

 

Le recensement des thèses soutenues dans le domaine des transports a été réalisé par Maurice BERNADET. Il a été noté qu’un nombre important de ces dernières l’ont été sous la direction de personnes qui ne sont pas systématiquement reconnues dans ce domaine des transports.

 

 

Le rapport d'activité est approuvé à l'unanimité des membres présents et représentés

 

 

 

2. Rapport financier

 

 

Recettes

 

 

Dépenses

 

 

 

2015

2016

 

2015

2016

Cotisations

 

 

Fonctionnement général

 

 

Cot. de l'année précédente

0,00

150,00

Dépenses courantes

659,00

674,00

Cotisations à 15 €

0,00

0,00

Journée doctorale

0,00

788,52

Cotisations à 30 €

60,00

90,00

Site internet

800,00

 

Cotisations à 70 €

0,00

70,00

 

 

 

Cotisations à 150 €

1 800,00

2 100,00

 

 

 

Cotisations à 500 €

2 500,00

2 500,00

 

 

 

Adhésion collective IUT

2 000,00

2 000,00

 

 

 

Total cotisations

6 360,00

6 910,00

Total fonctionnement général

1 459,00

1 462,52

Abonnements CST

 

 

Coût CST

 

 

Total abonnements

3 093,30

1 822,00

Dépenses de fabrication

2 419,80

996,00

Prix AFITL

 

 

Prix AFITL

 

 

Sponsoring

7 500,00

7 500,00

Dépenses

7 789,09

7 926,00

Total recettes

16 953,30

16 232,00

Total dépenses

11 667, 89

10 384,52

Résultats

 

 

Résultats

5 285,41

5 847,48

 

La comparaison des comptes d’une année sur l’autre fait apparaître des variations très limitées :

-  Du côté des recettes, une légère baisse des cotisations, presque compensée par une augmentation des abonnements ou des ventes des Cahiers Scientifiques

-  Du côté des dépenses, l’augmentation des dépenses courantes en raison du remboursement des frais forfaitaires payés au LET pour les dépenses qu’il prend en charge (500 €) et l’absence de dépenses pour la journée doctorale (la facture n’a été réglée qu’en janvier 2016).

-  Comme en 2014, le solde positif, mais à un niveau un peu supérieur (5 300 €)

 

La situation de trésorerie de l’AFTIL se traduit par les chiffres suivants :

 

 

31-déc-14

31-déc-15

Placements

71 091,28

71 727,70

Avoirs en compte courant

18 466,50

23 751,91

Total actif disponible

89 557,78

95 479,61

 

Les avoirs en compte courant ont augmenté du résultat de l’année (5 285, 41 €), et les placements (un livret A auprès de la BNP) ont rapporté 636,42 €.

 

Le rapport financier est approuvé à l'unanimité des présents et représentés

 

3. Réflexion sur l'avenir des Cahiers Scientifiques du Transport

 

Comme indiqué dans le rapport d’activité, l’AFITL, en charge de la publication des CST, a engagé une réflexion sur le devenir de cette revue.

Le départ prochain à la retraite de Didier PLAT comme rédacteur en chef est anticipé avec la nomination d’une adjointe au même rédacteur en chef en la personne de Sophie Masson.  Elle est appelée à succéder à Didier PLAT.

La structure du comité de rédaction a été révisée. Ainsi le rédacteur en chef avait trois rédacteurs adjoints, chacun en charge d’un domaine disciplinaire, Alain AYON LE KAMA pour l’économie, Gille PASCHE pour la gestion et Jean DEBRY pour la géographie. Suite au constat d’une faible mobilisation de ces rédacteurs en chef adjoints en faveur de l’émergence et de  la collecte d’articles dans leur domaine, il a été décidé de réfléchir à leur renouvellement. L’AFITL va prendre attache avec Thierry BLAYAC pour le domaine de l’économie. Nathalie FABBE COSTE va être sollicitée pour envisager un ou des noms du CREST LOG. Il est envisagé une ouverture des CST au Droit des Transports, d’autant plus que le nombre de revues dans ce domaine est relativement restreint. Isabelle BON GARCIN est pressentie pour assurer la couverture dans cette discipline.

 

4. Réflexion sur l'avenir de l'AFITL

 

Les membres du bureau ont émis le vœu d’élargir le domaine géographique de de compétence de l’association. Créée en 1992, l’AFITL a jusqu’à présent agit uniquement au niveau français. Son appellation fait référence explicitement à cette dimension. Il est proposé de changer le nom de l’AFIT pour qu’elle devienne Association Francophone des Instituts de Transport.  Cette modification de nom nécessite une AG extraordinaire qui s’est tenue le même jour et dans les mêmes locaux.

 

5 Renouvellement des membres du CA

 

Selon les statuts de l'AFITL, le conseil d’administration compte un maximum de 6 membres, renouvelés par moitié tous les deux ans.

Sont actuellement membres du conseil d’administration Maurice BERNADET, Jean DAMIENS et Corynne JAFFEUX dont le mandat a été renouvelé lors de l’assemblée générale du 25  novembre 2016, et Antoine FREMONT, Sophie MASSON et Pierre ZEMBRI membres du conseil depuis l’assemblée générale du 27 novembre 2015.

Sont donc soumis à renouvellement les mandats de ces trois personnes.

Les membres présents et représentés votent à l’unanimité le renouvellement du mandat de ces trois personnes.

Par ailleurs, Maurice BERNADET présente sa démission et propose la candidature de Pierre-Yves PÉGUY, candidature qui est acceptée à l’unanimité.

 

6. Remplacement du Secrétaire Général - Trésorier 

 

Après 25 ans d’engagement au sein de l’AFITL comme Secrétaire Général – Trésorier, Maurice BERNADET propose la candidature de Pierre-Yves PÉGUY.

Le Président a adressé à Maurice BERNADET au nom de l’association ses sincères remerciements pour le travail accompli en faveur de la reconnaissance de l’AFITL et, plus largement, des formations dans le domaine des transports et de la logistique en France.

La candidature de Pierre-Yves PÉGUY comme Secrétaire Général – Trésorier est soumise au vote des seuls membres du CA présents ou représentés : 5 voix Pour et une Abstention.

 

7. Questions diverses

 

Eymeric LENGEL souhaiterait développer des relations entre l’AFITL et le cluster Transport Maritime Mondial.

 

 

La séance est levée à 12H.

 

 

 

 

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

 

Le 13 Juin 2017

 

 

Etaient présents : Antoine FREMONT (Président), Maurice BERNADET (secrétaire général trésorier), Antoine FREMONT, Jean DAMIENS, Corinne JAFFEUX (AFT), Jean DAMIENS (EST), Claude SAMSON, Eymeric LANGEL (Université Paris I) et Pierre-Yves PÉGUY

Etaient représentés : Sophie MASSON (pouvoir donné à Antoine FREMONT), Pierre ZEMBRI (pouvoir donné à Antoine FREMONT), D. ESTAMPES (pouvoir donné à Maurice BERNADET), R VOCNER (pouvoir donné à Maurice BERNARDET), Sabrina HAMMICHE (pouvoir donné à Maurice BERNADET), M. CASSALEDA (pouvoir donné à Maurice BERNADET)

 

Suite à l’AGO, s’est tenue une AGE qui a pour unique objet de modifier les statuts de l’AFITL sur deux points :

  • le nom de l’association et
  • l’élargissement du CA de l’association.

 

Conformément au souhait d’élargir le domaine géographique de compétence de l’association, le Président propose de transformer le nom de l’Association Française des Instituts de Transport et de Logistique en Association Francophone des Instituts de Transport et de Logistique.

 

Associé à ce changement de nom, le Président propose de modifier le conseil d’administration en augmentant sa taille de 6 à 9 membres avec un siège pour un représentant de la Suisse, un siège pour un représentant du Québec et un siège pour un représentant de la Belgique.

 

Les conditions du renouvellement de ces membres seraient aussi modifiées. Jusqu’à présent, les membres étaient renouvelés par tiers tous les deux ans lorsque le CA comportait 6 membres. Si le CA en comporte désormais 9, les membres seront renouvelés par tiers tous les 3 ans.

 

Le changement de nom de l’association et l’élargissement du conseil d’administration avec de nouvelles conditions de renouvellement sont soumises au vote et sont adoptées à l’unanimité.

 

La séance est levée à 12H30